Une semaine.

Dans sept jours, à cette heure, je serai en train de regarder le soleil disparaître derrière les Aravis depuis ma tente plantée dans le Val Monjoie, comme chaque année à cette époque pour la Montagn'hard, le festival des cuisses qui brûlent chez les passionnés du dénivelé.

Ce sera ma sixième participation à cet événement, et pour la troisième fois en tant que bénévole.

Impatience...

Source: Externe