08 juin 2018

Le banc du TCF (edition 2)

Revoici le banc du TCF, toujours pour les impromptus, mais plus en phase avec la consigne qui le demandait monologuant. Le Banc du TCF On a beau être de bois, quand il ne fait pas chaud, il ne fait pas chaud. Quel hiver ! Quatre mètres cinquante de neige cumulée, paraît-il. C’est lourd, pour un vieux banc comme moi. Depuis des décennies, je suis là, par quarante-cinq degrés, quarante neuf minutes et trente-deux secondes de latitude nord et six degrés, quarante-quatre minutes et vingt-sept secondes de longitude est, à une... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 22:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juin 2018

Le banc du TCF

Pour les impromptus. Le Banc du TCF Par quarante-cinq degrés, quarante neuf minutes et trente-deux secondes de latitude nord et six degrés, quarante-quatre minutes et vingt-sept secondes de longitude est, à une altitude d’environ mille cinq cent mètres, se trouve un banc. Un banc, d’assez haute importance. Suffisamment important pour qu’il ait été jugé utile d’en mentionner l’existence sur les cartes topographiques du Val Monjoie. Le « Banc du TCF » Installé dans la forêt, en un endroit que l’on atteint après une rude... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2018

Toutes les Mam(m)as

Pour les Impromptus (ça faisait longtemps !) Toutes les Mamas "Ils sont venus, ils sont tous là, dès qu’ils ont entendu ce cri..." Elle résonne, cette chanson, car chaque fois que je l'entends elle me rappelle ce camarade de classe, un rejeton d'immigré italien, mais auquel il aurait manqué le bon vin et les filles, en quelque sorte. Un peu rude, brutal parfois si on lui cherchait querelle, ce que personne ne faisait car il dégageait une force qui intimidait tout le monde. Pas le genre harceleur, plutôt gentil, mais qu'il ne faut... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Tu ne peux pas comprendre

A Jacques Higelin, merci pour ces moments. C’est un moment de détente au milieu d’une belle journée. L’ambiance est cordiale, presque joyeuse, après une longue matinée de réunion pour une fois productive. Le téléphone, bridé depuis des heures dans le bâtiment imperméable aux ondes, retrouve le monde et en collecte avidement les nouveautés. Je n’y prends garde, la discussion est animée. Nous marchons le long d’une allée de gravier blanc qui serpente entre les pins landais. Deux avions décollent et la conversation est étouffée par... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2018

Faire le tour de soi

Première contribution de l'année aux Impromptus Littéraires. Comme je suis plutôt d'humeur fainéante en cette fin de week-end, voici en guise d'introduction le texte du courriel d'accompagnement : "Faire le tour de soi", vraiment ? Quand on a pratiqué la course horaire (activité perverse qui consiste à tourner en rond sur un circuit plus ou moins distrayant pendant un nombre fixe d'heures dans le but de parcourir le plus grand nombre de kilomètres...), il serait indélicat de ne pas faire un effort, fût-il de dernière minute (ou... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 décembre 2017

Une page qui se tourne

Pour les impromptus. Une page qui se tourne Une année. Assez conventionnellement, et avec une incertitude liée à la longitude à laquelle je me trouve à cet instant, advient la remise à zéro des statistiques, et la cohorte des résolutions qui deviennent applicables. Vite, oublier l’année écoulée, et repartir d’un bon pied.Encore une page qui se tourne. Un mois. Une période plus floue, le premier jour travaillé, le virement de l’employeur et la trésorerie domestique qui redevient sans histoire, la perspective des anniversaires, des... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2017

Vide Greniers

Pour les Impromptus Littéraires. Vide greniers… Un jour, il y a eu une nouvelle maison, dans l’enthousiasme de vies qui se construisent, d’enfants qui apprennent à marcher un animal en peluche en guise de balancier et de carrières qui s’installent. Dans cette maison, était un « grenier », bien grand mot pour décrire une sorte de recoin mansardé, en haut d’un escalier si raide qu’il serait plus honnête d’appeler échelle. Un recoin toutefois assez vaste pour accueillir toute l’obsolescence de la famille, et même une sorte... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

Forêt d'automne

Pour les Impromptus, avec toute ma tendresse pour la forêt de Fausses Reposes. Longtemps, je me suis levé du pied gauche. Au sens propre, c’est le cas un peu tous les jours, je suis du côté gauche du lit, donc c’est le pied gauche qui émerge le premier de la couette, Mais au sens figuré aussi. Je ne suis pas du matin. Pourtant, j’aime le matin, mais je dois me faire violence pour être en condition d’en profiter. Il faut que le jeu en vaille la chandelle. Comme ce matin. Ce matin, l’Île de France est encore plus grise que... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2017

Il serait temps que je m'affole

600ème message de ce blog, pour une contribution aux Impromptus. L'histoire de ma vie de contributeur... Il serait temps que je m’affole… Lundi. Il pleut. Le jour se lève à peine et derrière les vitres sales du bureau, les voitures s’entassent sur le quai, et je me console d’être enfermé car nous allons échapper au « lundi au soleil ». Je m’accorde une manœuvre dilatoire, crée un dossier dont le nom code la date de l’échéance, le prochain dimanche, et y recopie le sujet dans un nouveau document, ainsi que quelques idées.... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Pot Pourri

Alors, la semaine dernière, j'ai oublié mon manuscrit dans un sac et le week-end venu, je n'ai pas pu le transcrire et l'envoyer, et lorsque cette semaine, les Impromptus nous ont proposé d'écrire avec comme seul indice cette photo, j'ai toute honte bue fait dans le recyclage. Et en voici le résultat, un petit exte positif et joyeux comme j'en ai le secret : Après avoir longtemps erré dans la campagne, j’ai échoué au bord de cette rivière qui serpentait au fond de cette vallée à peine marquée. J’avais le pied sec, louanges soient... [Lire la suite]
Posté par MCJaume à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]