Après la version jubilatoire de Springsteen, un enregistrement de 1972 de "You never can tell" par Chuck Berry himself.

Jubilatoire, aussi, mais un moins gros son que le E-Street band.

Chuck Berry - C'est la vie (1972) Live

(je tire un peu à la ligne sur ce blog, là...)